Frottis Gynécologue Paris
Frottis cervico-vaginal
-
-

Retour à la page précédente
-
-
-
Dernière
Mise à jour
16.11.2008
-
E-MAIL du Dr Benchimol
-
-
-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour en haut de la page

Définition

 

Le frottis (ou frottis cervico-vaginal) est un examen banal, effectué dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus. Cet examen consiste à prélever des cellules superficielles au niveau du col de l’utérus. Il est pratiqué au cours d’un examen gynécologique. Le prélèvement est ensuite examiné au microscope dans un laboratoire de cytologie. Selon l'aspect des cellules, on peut supposer que le col utérin est normal, ou bien qu’il présente une infection, une lésion pré-cancéreuse ou un cancer. La plupart des lésions décelées par le frottis sont liées à une infection par le virus HPV. Cinq à six millions de frottis sont effectués chaque année en France.

 

 

 

Indication

 

Les recommandations actuelles en France sont de pratiquer un frottis cervico-vaginal tous les trois ans, après deux premiers frottis normaux faits à un an d'intervalle. Cette fréquence peut être augmentée si le médecin le juge nécessaire.

 

Le premier frottis doit être fait quelques mois après les premiers rapports sexuels (ou vers l'âge de 20 à 25 ans). Il peut être pratiqué jusqu’à l’âge de 65 ans, voire plus, si une activité sexuelle persiste.

 

Les lésions pré-cancéreuses (dysplasie du col utérin) ne s’accompagnent d’aucun symptôme. Le seul moyen d’éviter leur évolution vers le cancer reste leur dépistage et leur traitement. La pratique courante du frottis a permis de réduire de façon significative la mortalité par le cancer du col de l’utérus.

 

Le frottis a une sensibilité de 70 %. Cela veut dire, que sur 100 lésions, il n’en détecte que 70. Cet examen n’est donc pas fiable à cent pour cent. Il est conseillé d’effectuer un frottis tous les trois ans, afin de ne pas méconnaître des lésions passées inaperçues.

 

A l’inverse, le frottis peut être « faussement » positif.

Dans ce cas, il peut évoquer la présence d’une lésion alors qu’elle n’existe pas.

 

 

 

 

Comment se déroule un frottis ? Ca fait mal ? Ca dure longtemps ?

 

 

Certaines conditions doivent être respectées avant de faire un frottis.

Le frottis doit être effectué :

  • en dehors de la période des règles ou de saignement
  • et à distance des rapports sexuels (48 heures).

 

Il ne doit pas être effectué :

  • après une toilette vaginale
  • après la mise en place d'ovules ou de crème
  • ou en cas d'infection cervico-vaginale.

Dans ce cas, il faut attendre un mois après le traitement de l'infection pour faire le frottis.

Le frottis est un examen simple et indolore. Il est parfois un peu désagréable. Cet examen dure moins de 5 minutes. Aucune préparation n’est nécessaire.

 

Il peut être fait :

  • chez le gynécologue
  • ou chez le médecin généraliste.
Frottis cervicovaginal
Frottis en milieu liquide

 

La patiente est installée en position gynécologique. Le médecin procède à la mise en place d'un spéculum.

Il fait un prélèvement en frottant le col de l'utérus, à l'aide d'une petite spatule ou d'une petite brosse. Pour que le frottis soit de qualité « satisfaisante », il doit porter sur la zone de jonction pavimento-cylindqrique. Il s’agit de la zone de jonction entre deux épithéliums (tissus). En effet, les lésions cervicales débutent quasiment toujours dans cette zone, qui sépare l’épithélium exocervical (partie externe du col ou épithélium malpighien) de l’épithélium endocervical (partie interne du col ou épithélium glandulaire). Chez la femme ménopausée, un traitement préalable par oestrogènes (pendant 10 jours) est parfois nécessaire afin d’améliorer les conditions de l’examen.

Il peut exister, parfois, un léger saignement juste après la réalisation du frottis. Ce saignement est normal.

 

 

 

Col de l'utérus
Les différents tissus constituant le col utérin

 

 

Peut-on faire un frottis pendant la grossesse ?

 

 

On peut effectuer un frottis pendant la grossesse. Même s’il provoque un léger saignement (col très vascularisé pendant la grossesse), il n’augmente pas le risque de fausse couche.

 

 

 

Résultats

 

En général, les résultats sont transmis à la patiente ainsi qu'au médecin qui a pratiqué le frottis.

Leur délai d'obtention est variable, allant d’une semaine à un mois.

 

Si la patiente ne reçoit pas les résultats, elle doit contacter son médecin pour qu’il les lui fasse parvenir.

Si la personne ne souhaite pas recevoir ses résultats à son domicile, elle doit en informer son médecin.

 

En cas de détection d'anomalie, le médecin doit prendre contact avec la patiente pour lui expliquer les résultats.

 

Les résultats du frottis peuvent montrer (terminologie du système Bethesda, 2001) :

 

Koïlocytes
Koïlocytes
Koïlocytes

 

 

 

Frottis de haut grade
Frottis de haut grade

 

 

 

Sur tous les frottis effectués en France chaque année, 5 à 6 % sont anormaux (environ 85 000 frottis anormaux par an en France). Les frottis anormaux se répartissent ainsi :

  • Frottis ASC-US ou ASC-H : 2 à 3 %
  • Frottis AGC
  • Frottis de bas grade (LSIL) : 1,5 à 1,8 %
  • Frottis de haut grade (HSIL) : 1 %
  • Frottis évocateur d'un carcinome invasif : 0,06 %
  • Frottis évocateur d'un adénocracinome in situ (AIS)
  • Frottis évocateur d'un adénocarcinome invasif (ADC invasif)

 

 

 

Et après ?

 

 

Frottis normal :

Dans la majorité des cas, le frottis revient normal. Il est conseillé de le refaire une fois par an.

 

Frottis de qualité non satisfaisante :

Quand un frottis est de qualité non satisfaisante, il peut être à refaire.

 

Détection d'infections ou inflammations bénignes :

Ces infections ou inflammations peuvent souvent être soignées par un traitement local par ovules.

Ce traitement est prescrit par le médecin.

 

Anomalies indéterminées (ASC-US, ASC-H ou AGC) :

Quand un frottis détecte des anomalies indéterminées, le médecin peut prescrire :

Frottis anormal :

Le résultat du frottis peut être anormal chez environ 2 à 5 % des femmes. Le médecin oriente dans ces cas la patiente pour un examen du col à la loupe (ou colposcopie). Il s’agit la plupart du temps de lésions de bas grade, ou de haut grade (dysplasie légère ou dysplasie sévère). Ces lésions justifient un traitement adapté.

 

Frottis évocateur d’un cancer du col utérin :

La prise en charge doit être adaptée au stade du cancer.

 

 

 

 

Concordance cyto-histologique

 

La concordance cyto-histologique exprime les taux des différentes lésions histologiques (tissulaires) réellement retrouvées lorsque le frottis est anormal. Voici, en fonction de l'anomalie évoquée par le frottis, le taux de concordance histologique :

 

 

 

Histologie
Col normal
Bas grade
Haut grade
Cancer invasif
Frottis
ASC-US
80 %
12 %
5 à 10 %
0,15 %
ASC-H
-
-
40 %
-
Bas grade
13,5 %
68 %
18 %
0,2 %
Haut grade
-
-
85 %
1,5 %

 

 

 

 

Le remboursement ?

 

Le frottis est remboursé à 70 % par la sécurité sociale. Son tarif est de 15€40.