Stades - Classification des cancers gynécologiques
-
-

Retour à la page précédente
-
-
Docteur Benchimol
Gynécologue Obstétricien
Paris France
-
Dernière
Mise à jour
01.11.2008
-
E-MAIL du Dr Benchimol
-
-
-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour en haut de la page

Définition

Le stade d’un cancer correspond à son degré d'extension. La détermination initiale du stade d’un cancer permet d’adapter le protocole thérapeutique et d’évaluer le pronostic de la maladie. Deux classifications principales permettent le "staging" des cancers gynécologiques : 

  • La classification TNM
  • La classification FIGO.

 

Classification TNM 

Il s’agit d’un système de classification des tumeurs selon trois critères qualifiant le degré d'extension de la maladie. La classification TNM est établie sur les données cliniques, sur les données de l’imagerie et sur les données de l’examen anatomopathologique post opératoire (pTNM) :

  • T : Taille de la tumeur primitive
  •  
  • N : Atteinte éventuelle des ganglions lymphatiques régionaux (« Nodes » en anglais)
  •  
  • M : Présence éventuelle de métastases à distance.
  •  
 

Chacune de ces lettres est cotée avec des chiffres allant de 0 à 4 (X en cas d’impossibilité d’évaluation).

 

Classification FIGO  

Il s’agit de la classification de la Fédération internationale des gynécologues et obstétriciens. C’est une classification chirurgicale qui n’est applicable qu’une fois le geste chirurgical réalisé.

 

CANCER DU SEIN

Classification TNM (UICC 1997, révisée en 2002)

Tumeur primitive (T)

(cT pour une classification clinique ou radiologique, pT pour une classification anatomo pathologique)
Tx
Détermination de la tumeur primitive impossible
T0
Pas de signe de tumeur primitive (non palpable)
Tis
Carcinome in situ : carcinome intracanalaire, ou carcinome lobulaire in situ, ou maladie de Paget du mamelon sans tumeur décelable
Tis (DCIS)
Carcinome canalaire in situ
Tis (LCIS)
Carcinome lobulaire in situ
Tis (Paget)
Maladie de Paget du mamelon sans tumeur décelable
Note
: une maladie de Paget avec tumeur décelable est à classer en fonction de la taille de la tumeur.
T1
Tumeur ≤ 2 cm dans sa plus grande dimension

T1mic

Micro-invasion ≤ 0,1 cm dans sa plus grande dimension (1)

T1a

Tumeur > 0,1 cm et £ 0,5 cm dans sa plus grande dimension

T1b

Tumeur > 0,5 cm et £ 1 cm dans sa plus grande dimension

T1c

Tumeur > 1 cm et 2 cm dans sa plus grande dimension

T2

Tumeur > 2 cm et ≤ 5 cm dans sa plus grande dimension

T3

Tumeur > 5 cm dans sa plus grande dimension

T4

Tumeur de toute taille avec extension directe à la paroi thoracique (a) ou à la peau (b)

Note : la paroi thoracique comprend les côtes, les muscles intercostaux et grand dentelé, mais ne comprend pas le muscle pectoral

T4a

Extension à la paroi thoracique

T4b

Oedème y compris la « peau d'orange », ou ulcération cutanée du sein, ou nodules de perméation cutanés limités au même sein

T4c

A la fois 4a et 4b

T4d

(1) La micro-invasion est l'extension des cellules cancéreuses à travers la membrane basale dans les tissus adjacents sans former de foyer > 0,1 cm dans sa plus grande dimension. Lorsqu'il s'agit de multiples foyers de micro-invasion, on ne tient compte que du plus grand pour la classification. La présence de multiples foyers de micro-invasion doit être notée comme c'est le cas lors d'un carcinome invasif avec multiples foyers.

(2) Le carcinome inflammatoire du sein est caractérisé par une induration cutanée diffuse et tendue, à bord érysipéloïdes, habituellement sans tumeur palpable sous-jacente. Si la biopsie de la peau est négative et s'il n'y a pas de cancer primitif localisé mesurable, un carcinome inflammatoire clinique (T4d) est classé pTX sur le plan histopathologique. Une dépression cutanée, la rétraction du mamelon ou toute autre modification des téguments, à l'exception de celles retenues pour la catégorie T4, peuvent exister avec T1, T2 ou T3 sans influer sur le classement.

Adénopathies régionales (N)

(détectées à l'examen clinique ou radiologique)

Nx
Appréciation impossible de l'atteinte ganglionnaire (du fait, par exemple, d'une exérèse antérieure)
N0
Absence de signe d'envahissement ganglionnaire régional
N1
Ganglions axillaires homolatéraux suspects mobiles
N2
Ganglions axillaires homolatéraux suspects fixés entre eux ou à d'autres structures, ou présence clinique d'adénopathies mammaires internes en l'absence d'adénopathies cliniques axillaires
N2a
Ganglions axillaires homolatéraux fixés
N2b
Ganglions mammaires internes homolatéraux cliniquement apparents sans adénopathies axillaires cliniques
N3
Ganglions sous-claviculaires homolatéraux (niveau III axillaire) ou mammaires internes avec présence d'adénopathies axillaires ou ganglions sus-claviculaires présents (avec ou sans la présence de ganglions axillaires ou mammaires internes)
N3a
Ganglions suspects sous-claviculaires et axillaires homolatéraux
N3b
Ganglions mammaires internes et ganglions axillaires homolatéraux suspects
N3c
Ganglions sus-claviculaires homolatéraux suspects

Adénopathies régionales (étude anatomopathologique pN)

Cette classification intègre la technique du ganglion sentinelle et le problème des micrométastases.

pNx
Appréciation impossible de l'atteinte ganglionnaire (pas de contrôle ou exérèse antérieure)
pN0
Absence de signe d'envahissement ganglionnaire régional histologique et absence d'études supplémentaires pour la recherche de cellules isolées
pN0(i-)
Absence de signe d'envahissement ganglionnaire régional histologique, étude négative en immunohistochimie
pN0(i+)
Absence de signe d'envahissement ganglionnaire régional histologique, étude positive en immunohistochimie, envahissement ≤ 0,2 mm
pN0(mol-)
Absence de signe d'envahissement ganglionnaire régional histologique, étude moléculaire négative (RT-PCR)
pN0(mol+)
Absence de signe d'envahissement ganglionnaire régional histologique, étude moléculaire positive (RT-PCR)
pN1Mi
Présence de micrométastases (> 0,2 mm, aucune > 2 mm)
pN1
Métastase dans 1 à 3 ganglions axillaires et/ou mammaires internes avec envahissement microscopique détecté par la technique du ganglion sentinelle sans signe clinique
pN1a
Métastase dans 1 à 3 ganglions axillaires
pN1b
Métastase ganglionnaire mammaire interne microscopique repérée par la technique du ganglion sentinelle mais non suspectée cliniquement
pN1c
Métastase ganglionnaire axillaire dans 1 à 3 ganglions et métastase mammaire interne avec envahissement microscopique détecté par la technique du ganglion sentinelle sans signe clinique
pN2
Métastase ganglionnaire axillaire dans 4 à 9 ganglions ou présence clinique d'adénopathies mammaires internes en l'absence d'adénopathies cliniques axillaires
pN2a
Métastase ganglionnaire axillaire dans 4 à 9 ganglions (au moins un envahissement > 2 mm)
pN2b
Métastase ganglionnaire mammaire interne clinique en l'absence d'envahissement axillaire
pN3
Métastase ganglionnaire axillaire touchant au moins 10 ganglions, ou envahissement sous-claviculaire (niveau III), ou envahissement mammaire interne homolatéral et axillaire concomitant, ou envahissement axillaire touchant plus de 3 ganglions avec présence de métastases mammaires internes détectées par la technique du ganglion sentinelle sans signe clinique ou ganglion sus-claviculaire envahi
pN3a
Envahissement ganglionnaire axillaire touchant au moins 10 ganglions (avec un envahissement > 2 mm au minimum) ou métastase ganglionnaire sous-claviculaire
pN3b
Ganglion mammaire interne homolatéral suspect avec envahissement d'au moins 1 ganglion axillaire ou d'au moins 3 ganglions axillaires avec envahissement mammaire interne détecté par la technique du ganglion sentinelle sans signe clinique
pN3c
Métastase ganglionnaire sus-claviculaire homolatérale

Métastases (M)

Mx
Renseignements insuffisants pour classer les métastases à distance
M0
Absence de métastases à distance
M1
Présence de métastase(s) à distance

 

CANCER DU COL UTERIN

Classification FIGO 1995

STADE I

Cancer strictement limité au col

Stade IA

Cancer invasif identifié seulement au microscope et envahissement du stroma : profondeur maximum de 5 mm, largeur maximum de 7 mm

Stade I A 1

profondeur < ou égale à 3 mm, largeur < ou égale à 7 mm

Stade I A 2

3 mm < profondeur < ou égale à 5 mm et largeur < ou égale à 7 mm

Stade IB

Cancer clinique limité au col visible en macroscopie ou cancer microscopique de dimension supérieure au IA

Stade I B 1

T < ou égale à 4 cm

Stade I B 2

T > 4 cm

STADE II

Cancer étendu au delà du col mais n’atteignant pas la paroi pelvienne ni le tiers inférieur du vagin ; absence d’adénopathies régionales

Stade II A

Jusqu’aux deux tiers supérieurs du vagin

Stade II B

Paramètres (proximaux)

STADE III

Cancer étendu jusqu’à la paroi pelvienne et/ou au tiers inférieur du vagin (y compris hydronéphrose)

Stade III A

Atteinte vaginale

Stade III B

Fixation à la paroi pelvienne (ou hydronéphrose ou rein muet +/- ganglions pelviens)

STADE IV

Cancer étendu au-delà du petit bassin ou à la muqueuse vésicale et/ou rectale

Stade IV A

Organe adjacent (+/- ganglions pelviens)

Stade IV B

A distance, y compris ganglions lomboaortiques

 

CANCER DE L'OVAIRE

Classification FIGO 1995

STADE I

Tumeur limitée aux ovaires

Stade I A

Atteinte d’un seul ovaire, capsule intacte; pas de végétation externe ni d’ascite

Stade I B

Atteinte des 2 ovaires, capsules intactes; pas de végétation externe ni d’ascite

Stade I C

Tumeur IA ou IB avec rupture capsulaire ou végétation externe ou ascite ou liquide de lavage péritonéal contenant des cellules néoplasiques

STADE II

Tumeur ovarienne étendue aux autres organes du petit bassin

Stade II A

Extension à l’utérus et/ou aux trompe(s)

Stade II B

Extension aux autres organes du petit bassin

Stade II C

Tumeur IIA ou IIB avec végétations externes ou ascite ou liquide de lavage péritonéal contenant des cellules néoplasiques

STADE III

Tumeur ovarienne étendue au péritoine extrapelvien et/ou atteignant les ganglions rétropéritonéaux ou inguinaux (métastases régionales)

Stade III A

Extension microscopique au péritoine abdominal

Stade III B

Localisation(s) péritonéale(s) macroscopique(s) de taille = 2 cm de diamètre ; ganglions négatifs

Stade III C

Localisation(s) péritonéal(s) de taille > 2 cm de diamètre et/ou atteinte d’un ganglion rétropéritonéal ou inguinal

STADE IV

Métastases à distance

 

CANCER DE L'ENDOMETRE

Classification FIGO 1989

STADE I

Cancer limité au corps utérin

STADE I A

Tumeur limitée à l’endomètre

STADE I B

Envahissement < 50 % du myomètre

STADE I C

Envahissement > 50 % du myomètre

STADE II

Envahissement du corps et du col utérin

STADE II A

IIA envahissement des glandes endocervicales uniquement

STADE II B

IIB envahissement du stroma cervical

STADE III

Extension au-delà de l'utérus, limitée au pelvis (n ’atteignant ni la vessie, ni le rectum)

STADE III A

Envahissement de la séreuse et/ou des annexes et/ou cytologie positive dans l’ascite ou dans le lavage péritonéal

STADE III B

Envahissement vaginal

STADE III C

Adénopathie métastatique pelvienne et/ou para-aortique

STADE IV

Envahissement vésical/digestif ou extension à distance

STADE IV A

Vessie et/ou muqueuse intestinale

STADE IV B

Métastases à distance incluant les ganglions intra-abdominaux et/ou inguinaux

 

CANCER DE LA VULVE

Classification TNM 1998

T

Tumeur primitive

Tis
Carcinome in situ

T1

Tumeur limitée à la vulve et/ou au périnée et de dimension maximale 2 cm

 

T1a

Invasion stromale 1 mm

T1b

Invasion stromale > 1 mm

T2

Tumeur limitée à la vulve et/ou au périnée et > 2 cm

T3

Tumeur envahissant soit la portion inférieure de l’urètre soit le vagin, soit l’anus

T4

Tumeur envahissant soit la muqueuse de la vessie, soit la portion supérieure
de l’urètre, soit la muqueuse du rectum ou fixée au pubis

N

Les ganglions régionaux sont les ganglions fémoraux et inguinaux

N0

Pas d'atteinte ganglionnaire régionale

N1

Atteinte ganglionnaire régionale unilatérale

N2

Atteinte ganglionnaire régionale bilatérale

M

Métastases à distance
M0
Pas de métastase à distance

M1
Métastases à distance (y compris les métastases ganglionnaires pelviennes)

 

CANCER DE LA VULVE

Classification FIGO 1998

STADE 0
Cancer in situ, néoplasie intra-épithéliale de grade III
STADE I

Tumeur limitée à la vulve et/ou au périnée,2 cm de diamètre, sans métastase ganglionnaire

STADE Ia
Profondeur de l’invasion ne dépassant pas 1 mm (à partir de la
jonction dermo-épidermique de la papille dermique la plus superficielle
adjacente)
STADE Ib
Profondeur de l’invasion > 1 mm
STADE II
Tumeur limitée à la vulve et/ou au périnée, > 2 cm de diamètre,
sans métastase ganglionnaire
STADE III
Tumeur quelle que soit la taille, avec atteinte par contiguïté du
vagin et/ou de l’urètre distal et/ou de l’anus et/ou atteinte ganglionnaire
régionale unilatérale
STADE IVa
Tumeur infiltrant la muqueuse vésicale et/ou la muqueuse rectale et/ou l’urètre proximal, et/ou le bassin osseux et/ou atteinte ganglionnaire régionale bilatérale
STADE IVb
Métastases à distance et/ou atteinte ganglionnaire pelvienne