Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Définition

La méthode ESSURE® est une procédure de contraception féminine définitive, autorisée en France depuis 2002. Il s’agit d’une technique de stérilisation tubaire définitive par voie hystéroscopique. Elle consiste à l’introduction de micro-implants dans les trompes de Fallope par les voies naturelles.

 

Les implants

Les implants Essure® sont composés d'un alliage nickel-titane. Ils mesurents 4 cm de long pour 1,8 mm de diamètre et comportent 24 spires.

 

Indication

La procédure Essure est particulièrement recommandée lorsque :

  • La patiente ne souhaite plus avoir d’enfant et de manière définitive ;
  • La survenue d’une grossesse représente un risque médical pour la patiente ;
  • Une contraception hormonale est contre indiquée ou non souhaitée ;
  • La ligature des trompes sous anesthésie générale est contre indiquée.
  • La patiente est âgée de plus de 40 ans.

La procédure Essure est remboursée par la sécurité sociale pour toute femme majeure en âge de procréer.

Un délai de réflexion de quatre mois est obligatoire ainsi qu’un consentement écrit selon les conditions de conformité de l’article L2123-1 du Code de la Santé Publique.

 

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention se déroule en première partie du cycle (juste après les règles), en ambulatoire, au bloc opératoire. Elle dure environ 15 minutes.

Habituellement il n’y a pas d’anesthésie générale mais elle reste possible ainsi qu’une sédation (neuroleptanalgesie).

La patiente est installée en position gynécologique.

Le gynécologue désinfecte le vagin à l’aide d’un antiseptique puis introduit l’hystéroscope par les voies naturelles. Il visualise la cavité utérine. Il n’y a aucune incision ni cicatrice. Il introduit ensuite deux micro-implants à l’aide d’un cathéter puis les insère dans l’orifice des trompes utérines.

essure

Insertion de l'Essure

Une fois sur place, ces micro-implants vont provoquer une sorte de réaction inflammatoire (fibrose) qui va permettre d’obturer les trompes et empêcher ainsi la rencontre entre l’ovule émis à chaque cycle et les spermatozoïdes. Le bon positionnement des micro-implants est vérifié par une radiographie de l’abdomen sans préparation ou par une échographie pelvienne effectuées trois mois après l’intervention, trois mois pendant lesquels un autre moyen contraceptif doit être utilisé. Au moindre doute cette radiographie est complétée par une hystérosalpingographie afin de vérifier l’obstruction tubaire.

VIDEO DE LA POSE D'UN ESSURE UNILATERAL

 

Critères radiographiques du succès de la pose

  • Courbe harmonieuse de l'implant ;
  • Symétrie des deux implants ;
  • Alignement des quatre marqueurs ;
  • Distance entre les deux extrémités proximales des implants < 4 cm.

essure controle post operatoire

Contrôle post opératoire satisfaisant

Essure ASP

Contre-indications

  • Une infection pelvienne ou vaginale (cervicite) récente ou en cours ;
  • Une grossesse récente ou en cours ;
  • Présence de saignement d’origine génitale non exploré ;
  • Allergie aux produits de contraste ;
  • Allergie au Nickel ;
  • L'implant est tout à fait compatible avec la réalisation d'une IRM standard, jusqu'à 3 Tesla. Les micro-implants peuvent produire un artefact qui va rendre difficile la visualisation du tissu local.

 

Bénéfices

Cette technique présente de nombreux avantages :

  • Il s’agit d’une contraception définitive
  • Non hormonale, ne contenant aucune hormone ni leurs effets secondaires ;
  • Ne nécessitant pas d’anesthésie générale (mais l’anesthésie reste possible si la patiente ou le médecin le souhaitent) et s’effectuant en ambulatoire ;
  • Sans incision cutanée, s’effectuant par les voies naturelles ;
  • Efficacité de 99,8% lorsque la procédure est jugée satisfaisante.

 

Inconvénients

Comme tout traitement ou procédure médicale, cette technique présente plusieurs inconvénients :

  • Il s’agit d’une méthode de contraception définitive et irréversible. Son choix doit donc être murement et longuement réfléchi ;
  • En France, un délai de réflexion de quatre mois est obligatoire ;
  • Cette méthode comme toute contraception n’est pas fiable à 100 % ;
  • Il peut y avoir un échec de la pose des implants ;
  • L’efficacité de la technique est obtenue après un contrôle effectué trois mois après l’intervention par radiographie du bassin de face debout. Durant cette période la patiente doit bénéficier d'un autre mode de contraception.

 

Risques

  • Echec de placement des micro-implants 5% ;
  • Expulsion des implants ;
  • Perforation tubaire ;
  • Migration secondaire de l'implant : il est alors recommandé de procéder à son ablation ;
  • Placement insatisfaisant ;
  • Survenue d’une grossesse de 0,15% lorsque la procédure a été jugée satisfaisante ;
  • Douleurs, crampes, saignements, douleurs chroniques ;
  • Nausées, vomissements, malaise vagal.

Essure echographie 1

Implant bien positionné dans la corne droite

(Echographie)

Essure echographie 2

Implant positionné dans la corne gauche,

fragmenté (Echographie)

Essure hysterosalpingographie 1

Implant bien positionné dans la corne droite

(Hystérosalpingographie)

Essure hysterosalpingographie 2

Implant positionné dans la corne gauche,

fragmenté (Hystérosalpingographie)

Code CCAM

JJPE001

 

Anglais

Essure permanent contraception procedure.

 

A lire aussi

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - FLORBELA

    Bonjour
    Lorsque je regarde l'ASP de contrôle des 3 mois je vois aussi l'implant droit de cassé que pouvez vous en dire? le marqueur ne se trouve pas dans l'alignement...

  • Invité - Marielle

    Bonjour, la radio ASP laisse planer un doute à droite et aucun pour le côté gauche.

Ajouter un commentaire