Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

VaccinGénéralités

Le haut conseil de la santé publique publie le 19 avril 2013 les recommandations du nouveau calendrier vaccinal.

Cette page est consacrée au calendrier vaccinal en rapport avec la gynécologie-obstétrique. Elle concerne uniquement les jeunes femmes ou les femmes en âge de procréer.

 

Vaccin anti HPV (Papillomavirus humains 6 ; 11 ; 16 ; 18)

Cette vaccination permet d’éviter environ 70 % des cancers du col utérin qui sont liés au virus HPV.

Elle est recommandée à toutes les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, afin de les protéger avant qu’elles ne soient exposées au risque d’infection à HPV.

L'une des trois doses de vaccination peut être co-administrée avec le rappel diphtérie-tétanos-coqueluche-polyomyélite entre 11 et 13 ans ou avec un vaccin contre l'hépatite B, dans le cadre du rattrapage vaccinal.

Une vaccination de rattrapage est recommandée aux jeunes filles et aux jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans révolus.

Cette vaccination peut être effectuée indifféremment avec l'un ou l'autre des deux vaccins existants.

Schéma vaccinal

Pour toutes les jeunes filles de 11 à 14 ans et en rattrapage pour les jeunes filles de 15 à 19 ans révolus non encore vaccinées :

  • Vaccin quadrivalent : Le schéma vaccinal comprend trois injections respectant un intervalle de deux mois entre la première et la deuxième injection, et un intervalle de quatre mois entre la deuxième et la troisième injection (schéma 0, 2, et 6 mois).
  • Vaccin bivalent : Le schéma vaccinal comprend trois injections respectant un intervalle de un mois entre la première et la deuxième injection, et un intervalle de cinq mois entre la deuxième et la troisième injection (schéma 0, 1, et 6 mois).

Cette vaccination ne se substitue pas au dépistage des lésions pré cancéreuses ou cancéreuses du col de l’utérus par frottis cervico-vaginal. A partir de l’âge de 25 ans, toutes les jeunes femmes, qu’elles soient vaccinées ou pas, doivent bénéficier du dépistage selon les recommandations en vigueur.

 

Varicelle

Cette vaccination est recommandée aux :

  • Adolescentes âgées de 12 à 18 ans n’ayant pas d’antécédent clinique de varicelle ou dont l’histoire est douteuse. Un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué dans ce cas.
  • Femmes en âge de procréer et ayant un projet de grossesse mais n’ayant pas d’antécédent clinique de varicelle. Un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué dans ce cas.
  • Femmes n’ayant pas d’antécédent de varicelle ou dont l’histoire est douteuse, dans les suites d’une première grossesse, sous couvert d’une contraception efficace.

Toute vaccination contre la varicelle chez une femme en âge de procréer doit être précédée d’un test négatif de grossesse et suivi d’une contraception efficace de trois mois après chaque dose de vaccin.

Schéma vaccinal

Le schéma comprend deux doses espacées de 4 à 8 semaines ou de 6 à 10 semaines selon le vaccin utilisé.

 

Coqueluche

Cette vaccination (rappel de vaccination) est recommandée aux adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou années à venir. Elle est également recommandée à l’occasion d’une grossesse, pour les autres membres du foyer (enfant qui n’est pas à jour pour cette vaccination ; adulte qui n’a pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des cinq dernières années). Dans ce cas, le père et les enfants peuvent bénéficier de ce vaccin durant la grossesse, et la mère, le plus tôt possible après l’accouchement. L'allaitement ne contre-indique pas la vaccination de la mère.

Schéma vaccinal

Le rappel consiste en une seule dose de dTcaPolio chez l'adulte.

 

Rubéole

Cette vaccination est recommandée aux :

  • Femmes nées avant 1980, non vaccinées et ayant un projet de grossesse. Les sérologies pré-vaccinales et post-vaccinales ne sont pas utiles. Il est nécessaire de s’assurer de l’absence de grossesse et d’éviter toute grossesse dans les deux mois suivant la vaccination par une contraception efficace.
  • Femmes, immédiatement après l’accouchement et de préférence avant la sortie de la maternité, lorsque la sérologie est négative ou inconnue. Cette vaccination peut être pratiquée par une sage-femme.

Si des résultats d’une sérologie confirmant l’immunité de la femme vis-à-vis de la Rubéole sont disponibles, il n’est pas utile de la vacciner. Il n’y a pas lieu de vacciner des femmes ayant reçu deux vaccinations préalables, quelle que soit les résultats de la sérologie si elle a été pratiquée.

Schéma vaccinal

  • Femmes nées avant 1980, non vaccinées et ayant un projet de grossesse : une dose de vaccin trivalent (rougeole, oriellons, rubéole).
  • Pour les personnes nées depuis 1980 et agées de plus de 24 mois : rattrapage pour obtenir, au total, deux doses de vaccin trivalent ROR, quels que soient les antécédents vis-à-vis des trois maladies.

 

Grippe saisonnière

En 2013, le Haut Conseil de la Santé Publique recommande la vaccination anti grippale  aux femmes enceintes, quel que soit le trimetre de la grossesse.

 

 

A lire aussi

 

Source

Bulletin épidémiologique hébdomadaire : BEH 2013

  • Aucun commentaire sur cet article.
Ajouter un commentaire