Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

conseil genetiqueGénéralités

Avec les progrès de la génétique et de la médecine, de plus en plus de « maladies » ou de « causes » génétiques sont retrouvées à l’origine de différentes pathologies. Les progrès effectués notamment en matière de dépistage des maladies à partir de leurs facteurs de risques, font aussi parfois appel à la génétique.

Ce chapitre est consacré au conseil génétique dans le domaine de la gynécologie obstétrique.

 

Indications

Le recours à un conseil génétique est nécessaire dans de nombreuses situations :

  • Après la naissance d'un premier enfant atteint d'une malformation ou d'une maladie génétique ou possiblement génétique (enfant handicapé mental sans diagnostic précis) ;
  • Mariage consanguin ;
  • Maladie génétique ; mutation ou maladie chromosomique présents chez l’un des membres d’un couple ou chez un membre de la famille ;
  • Découverte d’une anomalie échographique fœtale en cours de grossesse ou existence d’un risque familial nécessitant un diagnostic anténatal ;
  • Présence d’antécédent d’un enfant mort-né polymalformé ;
  • Antécédent familial ou personnel d’anomalie chromosomique nécessitant un dépistage ou diagnostic de la trisomie 21 en cours de grossesse ;
  • Maladie fœtale potentiellement grave ou syndrome polymalformatif découverts chez une femme enceinte, pouvant bénéficier d’une interruption thérapeutique de grossesse. Apport d’une aide à la décision de l’obstétricien ou de l’équipe multidisciplinaire de diagnostic anténatal ;
  • Nécessité d’une fécondation in vitro avec diagnostic préimplantatoire afin d’éviter la survenue d’une maladie fœtale potentiellement grave et incurable ;
  • Nécessité d’une fécondation in vitro avec diagnostic préimplantatoire lorsque l’un des membres d’un couple est porteur d’un anomalie chromosomique responsable de fausses couches à répétition ;
  • Existence de plusieurs cas familiaux de cancer ou découverte d’une mutation génétique familiale à risque de cancer du sein ou de l’ovaire (consultation d’oncogénétique) ;
  • Exploration complémentaire de certains cas de stérilité ; aide au choix du type de traitement le plus adapté et estimation des chances de succès du traitement.

 

Comment se déroule une consultation de génétique ?

Lorsque le motif de la consultation de génétique concerne la procréation, la consultation doit avoir lieu idéalement avant la grossesse, afin de laisser suffisamment de temps pour poser le diagnostic ; effectuer une enquête familiale ; pratiquer quelques examens complémentaires et solliciter un accompagnement psychologique si nécessaire. Elle est effectuée par un médecin généticien.

La consultation débute par une enquête génétique avec la constitution d’un arbre généalogique le plus complet possible. Cet arbre doit comprendre les sujets décédés avec la cause du décès, les grossesses interrompues avec la cause d’interruption (mort fœtale in utero, malformation congénitale, interruption thérapeutique de grossesse etc.). Attention à l’anxiété que ce type de consultation peut générer, ainsi qu’aux secrets familiaux qui peuvent être dévoilés.

Le diagnostic doit ensuite être posé avec certitude. Il peut s’agir dans certains cas d’une maladie non héréditaire. Un examen clinique et des examens complémentaires sont effectués par le généticien ou par un autre médecin compétent, chez le cas index (personne atteinte ou porteuse de la maladie) et parfois chez d’autres membres de la famille. La confidentialité des différents examens doit être respectée.

Une fois que l’arbre généalogique est établi et que le diagnostic précis de l’affection est posé, le généticien évalue le mode de transmission ainsi que les retentissements possibles de la maladie.

 

Modes de transmission

Différents modes de transmission peuvent caractériser une maladie héréditaire :

  • Mode autosomique dominant ;
  • Mode autosomique récessif ;
  • Mode récessif ou exceptionnellement dominant lié au sexe (lié à l’X) ;
  • Mode de transmission multifactoriel ;
  • Transmission d’une anomalie chromosomique ;
  • Transmission liée à une consanguinité ;
  • Atteinte par exposition aux agents mutagènes.

 

Objectifs

Le conseil génétique proprement dit a pour objectifs :

  • Evaluation du risque de transmission pour l’enfant à venir (ce risque est évalué en fonction du mode de transmission, de la pénétrance et expressivité de la malade, du coefficient de parenté du couple, de la fréquence du gène dans la population générale) ;
  • Risque de récurrence pour une grossesse ultérieure ;
  • Evaluation de la gravité de la maladie ;
  • L‘existence ou non d’un traitement de la maladie ;
  • L‘existence ou non d’un diagnostic anténatal ;
  • L‘existence de centres de prise en charge spécialisée pour le couple ou pour l’enfant à venir ;
  • Orientation vers des associations de malades ou de parents ;
  • Suivi du patient et des familles concernées en cas d’anomalie.

 

A lire aussi

  • Aucun commentaire sur cet article.
Ajouter un commentaire
0
Pages
0
Gynécologie
0
Obstétrique
0
Fertilité
0
Images